Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 décembre 2016 7 25 /12 /décembre /2016 04:26
 
 
 
 
 Joyeuses Fêtes et Bonne année 2017
 
 
 
 
 
Tu crois que tes entrailles sont daubées,

 

pourtant le Seigneur les remet à neuf,

 

tous les jours...

 

 

 

Concordance Bible


1 Jean 3:17


Si quelqu'un possède les biens du monde, et que, voyant son frère dans le besoin,

il lui ferme ses entrailles, comment l'amour de Dieu demeure-t-il en lui?

Actes 1:18


Cet homme, ayant acquis un champ avec le salaire du crime, est tombé,

s'est rompu par le milieu du corps, et toutes ses entrailles se sont répandues.

2 Chroniques 21:15


et toi, il te frappera d'une maladie violente, d'une maladie d'entrailles,

qui augmentera de jour en jour jusqu'à ce que tes entrailles sortent par la force du mal.


2 Samuel 20:10


Amasa ne prit point garde à l'épée qui était dans la main de Joab; et Joab l'en frappa au

 ventre et répandit ses entrailles à terre, sans lui porter un second coup.

 

Et Amasa mourut. Joab et son frère Abischaï marchèrent à la poursuite de Schéba, fils de Bicri.

 

Genèse 43:30

 

Ses entrailles étaient émues pour son frère, et il avait besoin de pleurer; il entra précipitamment dans une chambre, et il y pleura.

 

1 Rois 3:26


Alors la femme dont le fils était vivant sentit ses entrailles s'émouvoir pour son fils, et elle dit au roi: Ah! mon seigneur, donnez-lui l'enfant qui vit,

 

 et ne le faites point mourir. Mais l'autre dit: Il ne sera ni à moi ni à toi; coupez-le!

 

Job 30:27

 

 Mes entrailles bouillonnent sans relâche, Les jours de la calamité m'ont surpris.

 

 

Sephira's Blog

 

 

 

Les entrailles, symboles de l’amour de Dieu

tendresse maternelle

(photo © Yevgen Chornobay, 123RF)

 

 

Est-ce qu’il y a un mot plus repoussant et plus dépassé que le mot « entrailles »? Je parie que vous ne vous en servez que très rarement lors de vos conversations familiales. Pourtant il s’agit d’un des plus beaux symboles bibliques. Quoi de mieux que le sein maternel pour évoquer les émotions les plus intimes?

     Le français emprunte un mot grec pour désigner le fait de se rendre sensible aux souffrances de quelqu’un d’autre : l’empathie. Développer son empathie, c’est tenter de comprendre les sentiments et les émotions d’un autre individu. C’est se mettre à la place de l’autre. Pour ce concept abstrait, l’hébreu biblique va prendre le mot « rahamim » qui veut dire littéralement : le sein maternel, l’utérus ou les entrailles. On en comprend que l’empathie dans la Bible est comme le lien viscéral entre une mère et l’enfant en elle. Cette image de l’amour plein de tendresse d’une mère pour son enfant est utilisée à plusieurs endroits dans la Bible pour décrire le regard de Dieu sur son peuple.

« Ephraïm est-il donc pour moi un fils si cher, un enfant tellement préféré, pour qu’après chacune de mes menaces je doive toujours penser à lui, et que mes entrailles s’émeuvent pour lui, que pour lui déborde ma tendresse? » (Jérémie 31,20

Malheureusement, la traduction de cette image par les mots pitié, compassion et miséricorde décrivent mal toute l’émotion et l’intimité du mot « rahamim ».  

     Dans le Nouveau Testament, c’est « splanchna » qui évoque cette même image. Littéralement, ce mot veut dire « entrailles ». En grec, on dit qu’on « a des entrailles pour quelqu’un » pour exprimer l’idée d’être ému et d’éprouver un sentiment intense de compassion. À plusieurs reprises, c’est de la façon dont on décrit le regard de Jésus pour une personne malade ou une foule. « En débarquant, il vit une grande foule; il fut pris de pitié (ému aux entrailles) pour eux et guérit leurs infirmes. » (Mt 14,14)

     Les chrétiens sont appelés à faire de même : « Ainsi donc, comme des élus de Dieu, saints et bien-aimés, revêtez-vous d’entrailles de miséricorde, de bonté, d’humilité, de douceur, de patience. » (Col 3,12) Pris au pied de la lettre, ce verset semble complètement dégoutant. Pourtant lorsqu’on connait le symbole des entrailles, on voit comment il évoque les sentiments les plus profonds et intimes.

     Nous avons besoin d’« entrailles de miséricorde » dans nos familles, entre conjoints, entre collègues de travail et même entre membres d’une communauté chrétienne. Le symbole des entrailles nous permet de surmonter les conflits et de voir l’autre avec tout l’amour des yeux d’une mère pour son enfant.

Sébastien Doane

Partager cet article

Repost 0
Published by Sephira
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Foi chrétienne d'aujourd'hui justice et liberté - Sephira's Blogs.
  • Foi chrétienne d'aujourd'hui  justice et liberté - Sephira's Blogs.
  • : Faire connaitre des textes que j'annonçais dans les églises chrétiennes, des destinations originales de voyages!
  • Contact

Recherche